Hommage aux nymphes de John William Waterhouse

Ces derniers mois, un mouvement de protestation contre les abus commis envers les femmes a eu lieu. C’est une bonne chose ! Il me semble que, bien comprit, ce mouvement devrait favoriser une rencontre plus saine, sereine et libre entre les deux sexes.

Toute évolution ne va pas sans mal. Certain.es voudraient censurer des oeuvres d’art sous l’argument qu’elles seraient sexistes : Une peinture de Balthus a manqué de disparaître du Metropolitan Musueum of Art de New York, puis des affiches d’Egon Schiele ont été pudiquement recouvertes dans le métro à Londre, Hambourg, Cologne… et enfin un célèbre tableau de J. W. Waterhouse à été retiré du Manchester Art Gallery. En suite de protestations, les tableaux ont heureusement retrouvés leur place dans leur musées respectifs.

Sexiste le tableau de J. W. Waterhouse ?
Intitulé “Hilas et les nymphes”, il illustre une mythologie Grecque : Embarqué avec les argonautes, le héros fait halte en Bithynie. En puisant de l’eau à la cascade, il est enlevé par des nymphes et la peinture le représente tendrement penché vers des belles jeunes filles au regard paradoxalement innocent et langoureux. On le voit en train de sombrer dans les eaux troubles et paradisiaques du désir.

Si l’on commence à remettre en cause les mythologies, est ce que l’on va bientôt enlever toutes les statues grecques des musées ? Il faudrait déjà commencer par celle de Zeus qui séduisait toutes les femmes de gré, de ruse ou de force !
En art, on devrait pouvoir représenter toutes les passions humaines à condition de ne pas vivre dans la réalité celles qui seraient néfastes. L’art à souvent pour rôle d’interroger (pas toujours). Si l’on est dérangé.es par ce qui est exprimé, il me semble qu’il y a des façon plus intelligentes de le dire que de censurer une œuvre. C’est ce que j’ai tenté dans ce dessin.

Article des Inrockuptibles au sujet de la censure du tableau de J. W. Waterhouse… Cliquer